Participer

Au Chili, les "tutos avortement"

Au Chili, les "tutos avortement"

Au Chili, les associations Grey Chile et Miles Corporation ont diffusé une série de tutoriels vidéos pour réaliser des avortements "maison". Sur un ton volontairement satirique, trois jeunes femmes y expliquent caméra en main comment réaliser un avortement "accidentel" incognito : faire en sorte de se prendre une borne d’incendie dans le ventre, tomber dans les escaliers, ou se faire renverser par une voiture.

Chaque vidéo est accompagnée de conseils méthodiques, comme s'assurer de l'absence de caméras de surveillance ou prévenir une personne de confiance au préalable en cas de perte de conscience. Sous des faux airs de mauvaises blagues, ces "tutos" dénoncent une triste réalité : dans un pays où l'IVG est totalement interdite, près de 150 000 femmes auraient recours chaque année à ce type de pratiques, au péril de leur vie.

L'objectif de cette campagne percutante ? La dépénalisation de l'avortement pour motifs thérapeutiques (comprendre ici : en cas de danger pour la santé ou la vie de la femme, de malformation foetale grave ou de viol) et la fin de cet état d'hypocrisie. Diffusées fin avril, les vidéos ont déjà recontré un vif succès sur les réseaux sociaux.

Reste à savoir si la société civile sera écoutée, dans un contexte politique particulièrement hostile au droit à l'avortement, malgré le signe d'ouverture envoyé par la Présidente Michelle Bachelet fin janvier. Pour maintenir la pression et soutenir les militants-es chiliens-nes, partageons à notre tour ces vidéos, ouvrons les yeux sur la réalité des avortements clandestins !

Suivez la campagne sur twitter : #LEYabortoTERAPÉUTICO

Pour visionner les autres "tutos" et soutenir la campagne, cliquez ici.

Le Chili fait partie d'un des rares pays au monde où l'avortement est totalement interdit, en toutes circonstances. Cela signifie que la loi chilienne ne fait aucune exception explicite, pas même en cas de danger pour la santé ou la vie de la femme. Plus d'informations : http://worldabortionlaws.com/

Mis à jour le 05 mai 2015

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.